Le monde créatif
Horloge

Connexion
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Sondage

Partagez
Aller en bas
avatar
Messages : 56
Date d'inscription : 26/06/2017
Age : 17
Localisation : Montpellier
Voir le profil de l'utilisateurhttps://www.wattpad.com/user/Mithaella12

Folie : démence ou réalité ?

le Dim 18 Fév - 20:58
Coucou les gens ! Je reviens cette fois ci ( merci les vacances ) avec un jet que j'ai écris il y a quelques semaines, il m'est venu lorsque je pensais à une possible histoire que je voulais écrire il y a quelques années. J'espère que ça vous plaira ^^

Je me réveille en sursaut. Je fixe le plafond quelques secondes, puis me redresse directement. Ma tête fait un bref tour des environs. Je suis dans ma chambre. Ouf.C'était juste un rêve. Le jour est déjà levé on dirait. Il pleut, ce n'est pas étonnant en plein automne. Je tente de passer mes bras autour de mes épaules pour faire disparaître cette sensation de froideur. Je soupire un court instant. J'avais oublié que je ne pouvais pas bouger. Je m'agenouille comme je peux sur mon lit et m'approche de la vitre. Mon front se pose sur le verre froid, ce contraste glacé avec la chaleur de mon corps me fait frissonner. Étrange il me semble avoir froid, mais mon corps est brûlant. Mes yeux se ferment lentement et je me met à fredonner, un air de piano je crois. C'est un morceau que j'entends fréquemment au travers de la porte de ma chambre. Enfin chambre, c'est un bien grand mot, c'est plutôt une petite pièce aux murs blancs avec comme seul mobilier un vieux lit en fer grinçant, surmonté d'un mince matelas, et d'une maigre couverture. La mélodie de la pluie me berce doucement, je me laisse alors tomber sur le matelas, et me tortille pour ne pas tomber. Je ne peux pas faire autrement, ma camisole ne me permettant pas beaucoup de mouvements. Les médecins me la font porter en permanence pour soi disant « me protéger de moi même ». Ce sont tous des idiots. Ils ne savent rien. Rien du tout. Je vais très, ils ne me croient pas, mais c'est vrai. Je vois simplement tout ce que les autres ne voient pas. Les bruits des pas dans le couloir me font ouvrir les yeux à nouveaux. Ils vont sûrement venir pour moi. La vie est assez redondante ici. Pour les gens comme moi c'est toujours : Chambre, soin, traitement. Chambre, soin,traitement. Matin et soir. Et la journée je reste confinée dans ma chambre. Néanmoins des fois il m'arrive de sortir, c'est rare « je suis trop dangereuse pour les autres ». Je l'ai déjà dit : tous des idiots. Je reste confiée à cause d'un simple coup de poing...Bon peut être plusieurs. C'était pas de ma faute, quand je vois une brute avec un niveau intellectuel frôlant celui d'un crustacé, s'en prendre à des gens faibles, il faut que je frappe. Mon regard se perd sur le plafond, tiens une toile d'araignée. Je ne l'avais jamais vu celle là, pourtant je fixe souvent le plafond. Ce n'est pas comme si j'avais autre chose à faire. J’entends la vieille porte en fer grincer en s'ouvrant. C'est l'heure des soins. Les deux infirmiers entrent, ils me sortent de mon lit, puis de ma chambre. Ma camisole m'est retirée, je me retrouve dans mes habits habituels, mais je ne me sens pas mieux. Ces grosses brutes me tiennent chacun par un bras et me serrent. J'ai l'impression de suffoquer. On passe par diverses couloirs. Tout aussi blancs les uns que les autres. Notre petit voyage se termine lorsque l'on arrive à ce que j'appelle plus communément la salle de torture. C'est la salle des soin. Une grande pièce toute blanche, elle aussi, avec seulement un minuscule hublot présent dans un des murs près de la porte. L'endroit est emplit de toutes sortes de machines, me paressant toutes plus étranges les unes que les autres. Une table roulante se situe dans un coin, elle est emplie de petits outils, tranchants ou contondants.Je ne préfère pas savoir le pourquoi de leur utilisation. Le dernier élément de la pièce est longue table faite d'acier où sont disposées de multiples sangles en cuir. Je remarque par ailleurs que comme le couloir, d'où je viens, cette pièce manque terriblement de fenêtre. On m'installe sur une longue table en acier. Elle est glacée. Les sangles de cuirs se referment sur mon corps et me compriment. Je me laisse faire, la force de l'habitude sans doute. Je ne peux plus bouger et un infirmier glisse une dernière sangle entre mes dents. Pour ne pas que je me morde la langue durant l'intervention. Au loin j'entends le tonnerre gronder. L'orage approche. J'essaie de bouger, rien n'y fait, je suis bien attachée. Alors mon regard se perd dans le vague. C'est dommage que je ne puisse pas sortir, j'adore voir le ciel pendant l'orage. Les couleurs qu'il prend sont vraiment magnifiques. Les machines se mettent en marche, de nombreux bruits, presque tous électrique, se font entendre. Je n'arrive pas à distinguer les autres.

C'est alors que je le vois. Lui. Je ne connais pas son nom, il ne me l'a jamais donné. C'est un être qui n'a rien d'humain. Je peux vous l'assurer. Du moins rien que je ne connaisse. Sa peau semble faite de reflets rouges, et quelques fois d'écailles de la même couleur. Surtout près de ses yeux. Ils sont d'ailleurs indescriptibles : deux fentes noirâtres, ne présentant aucune émotion. J'ai pourtant remarqué une fois que lorsqu'il se met en colère, une lueur rouge semble les illuminer. Son visage est assez anguleux et comporte une ossature bien plus développée que la normale au niveau de la mâchoire. Il faudrait que je pense à le dessiner un jour. Si j'y pense. On jette de l'eau glacée sur mon corps. Saloperie de médecins. Le tonnerre se fait plus fort. La main du nouveau venu se pose sur mon front lentement, ce qui me fait sursauter, elle est brûlante. Je sens une pression se former au niveau de mes tempes et un sourire se forme sur le visage de mon ami. Sa main descend le long de mon visage pour venir se placer sur ma gorge. Ses ongles noirs griffant légèrement ma joue au passage. Mon corps se met à trembler, je déteste quand il aborde ce sourire, je le revois toujours dans mes rêves. Et ça ne se finit jamais bien pour moi. Tout à coup je sens quelque chose se former autour de ma gorge, sous ses doigts. Je le fixe sans ciller, et il fait de même, son sourire s'accentue. Un décompte à voix haute commence, je me prépare mentalement à se qui va arriver. Le calme se fait, et je me crispe par la même occasion. La pression sur ma gorge se retire, et l'inhumain s'éloigne. Un éclair lumineux fend la salle, il est vite suivi fracas du tonnerre et de nombreux grésillements électriques. La pression sur mes tempes se fait plus forte, puis se retire assez vite. La douleur est horrible. Je sens le courant électrique parcourir mon corps, je me cambre pour tenter de me soustraire au courant, rien n'y fait. Je crois bien que cela empire, le cuir des sangles meurtri ma peau, et pour rien arranger mon cou se met à brûler. J'essaie de hurler, mais la sangle bloque mes cris. Mon corps se met à trembler de plus en plus vite, je ne contrôle plus rien, la dernière chose que je vois est le sourire empreint d'amusement et de sadisme de la créature en face de moi. Puis je sombre dans les ténèbres. Encore.
avatar
Messages : 152
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 23
Localisation : Montpellier
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Folie : démence ou réalité ?

le Dim 18 Fév - 23:14
Wahou, c'est assez sombre je dois avouer mais c'est vachement bien écrit :3
Tu projettes d'écrire quoi au juste?

_________________
La folie est porteuse de génie
Dans l’art de détruire ses ennemis
La raison a une importante mission
Tempérer sa sœur dans sa déviation

Deux sœurs de caractères complémentaires
Ayant pour but, leur survie éphémère
Méfiez-vous, amis et ennemis
En rencontrant Raison et Folie

- Auteur Inconnu ayant rencontré Pillico


Ma présentation
http://le-monde-creatif.forumactif.com/t103-presentation-d-un-geek-pillico#719
Ma chaîne Youtube
https://www.youtube.com/user/Dougui0
avatar
Admin
Messages : 330
Date d'inscription : 23/06/2017
Age : 18
Localisation : Montpellier
Voir le profil de l'utilisateurhttp://le-monde-creatif.forumactif.com

Re: Folie : démence ou réalité ?

le Dim 18 Fév - 23:25
très bon écrit, c'est une belle plume que tu a. Il y aura une suite je suppose?

_________________
m3rga allias Kirn le fondateur

mon blog de dessin et d'écriture:
http://kirn-lourde-colline.tumblr.com
avatar
Messages : 56
Date d'inscription : 26/06/2017
Age : 17
Localisation : Montpellier
Voir le profil de l'utilisateurhttps://www.wattpad.com/user/Mithaella12

Re: Folie : démence ou réalité ?

le Dim 18 Fév - 23:31
En effet :3 un bout est d'ailleurs déjà écrit ( décantée en plusieurs parties ) mais pour l'instant on va dire que je me base plus sur le passé de mon personnage.
avatar
Messages : 56
Date d'inscription : 26/06/2017
Age : 17
Localisation : Montpellier
Voir le profil de l'utilisateurhttps://www.wattpad.com/user/Mithaella12

Re: Folie : démence ou réalité ?

le Mar 20 Fév - 13:16
Et pour te répondre Pillico ( enfin j'espère que ça va répondre à ta question). Je projette d'écrire un livre sur l'heroic fantasy dont j'avais posté le prologue sur le forum. Et une seconde histoire ( possible) basée sur ce jet là dans laquelle mon personnage va tanguer entre une réalité où on l'a traite de folle et où on veut la guérir et une réalité où on l'enfonce de plus en plus dans les profondeurs de la folie
avatar
Messages : 152
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 23
Localisation : Montpellier
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Folie : démence ou réalité ?

le Ven 23 Fév - 12:13
Ca répond tout à fait à ma question, quand j'ai vu Heroic Fantasy en premier lieu je me suis dit que ton paragraphe collait pas trop au thème mais apres j'ai vu ton deuxième projet et ça collait plus x3

Bref, que du courage! :3

_________________
La folie est porteuse de génie
Dans l’art de détruire ses ennemis
La raison a une importante mission
Tempérer sa sœur dans sa déviation

Deux sœurs de caractères complémentaires
Ayant pour but, leur survie éphémère
Méfiez-vous, amis et ennemis
En rencontrant Raison et Folie

- Auteur Inconnu ayant rencontré Pillico


Ma présentation
http://le-monde-creatif.forumactif.com/t103-presentation-d-un-geek-pillico#719
Ma chaîne Youtube
https://www.youtube.com/user/Dougui0
Contenu sponsorisé

Re: Folie : démence ou réalité ?

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum